Hello

 

Bush's Departure

With all the parsing of the implied criticisms of George Bush in Barack Obama's inaugural address, few  noticed the VISUAL affect of the cameras lingering over the outgoing president's departure.

An acquaintance of mine who runs a public relations agency in Paris, Christophe Ginisty, noticed this about the long goodbye to Bush and read into it an oblique (or stage managed?) wish to demonstrate that Obama's inauguration finally brings to an end eight years of "cauchemardesques" (nightmares):


"Le deuxième élément est la longueur de la séquence qui a accompagné
Bush dans son départ. D'habitude, les télévisions se concentrent assez
peu sur le sortant. On voit la sortie, on s'attarde sur la poignée de
main, le départ de la limousine (ou de l'hélicoptère) et puis on
revient au nouveau Président. Hier, j'ai trouvé que les
télévisions avaient vraiment consacré du temps au départ de Bush, comme
s'il était aussi important de montrer que ce sinistre chef d'état
partait bel est bien, que c'en était vraiment fini de ces huit années
cauchemardesques.
"

Imagery can be telling, whether planned or not.

Twitter as Journalism

Digital Communications in a Tough Economy